Avez-vous déjà eu l’envie d’écrire un livre ? De partager votre vision de la vie, de raconter une histoire, d’inspirer les gens, d’enseigner votre savoir ? Mais vous n’avez jamais franchi le pas…

Vous pensez que vous n’avez pas assez de talent. Qu’il est impossible de trouver un éditeur. Ou que vous n’avez pas les compétences techniques pour auto-publier votre livre.

Rassurez-vous, je n’y connaissais strictement RIEN en publication de livre. Vraiment. Je n’avais jamais fait ça de ma vie.

Pourtant le 10 juin 2015, j’ai sorti mon premier livre Pourquoi voyager seul ? en format papier et ebook sur Amazon.


En plus de ça, j’ai réussi à le publier alors que je ne vivais même pas en France ! J’étais en train de vagabonder en Amérique du Sud …

Franchement, il n’y a aucune raison pour que vous n’y arriviez pas. Dans cet article, vous allez découvrir le processus en 5 étapes que j’ai utilisé pour auto-publier mon premier livre.

1) La genèse du livre

En février 2015, trois mois après la création de mon blog, traverserlafrontiere.com, l’envie d’écrire un livre s’est faite de plus en plus forte.

Je lisais des articles et des livres concernant l’autoédition ou écoutais des podcasts sur le sujet. Je ne savais pas encore sur quoi je voulais écrire et encore moins comment faire ça !

Néanmoins, je savais que publier un livre me permettrait de gagner rapidement de l’autorité dans le domaine dans lequel j’évoluais, celui des « blogs voyage ». Avec énormément de concurrence, il est indispensable de se démarquer pour se faire une petite place. Après un podcast, sorte d’ovni dans le milieu, je pensais qu’un livre me permettrait de sortir du lot.

D’ailleurs, ce sentiment s’est vérifié lorsque le Figaro m’a interviewé en tant « qu’expert » pour un article sur le voyage en solo début 2016.

C’est en effet ce thème que j’ai choisi pour publier mon premier livre, Pourquoi voyager seul ?

Voyageant en solo depuis des années, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un sujet mal compris, qui effrayait pas mal de voyageurs et qui empêchait certaines personnes de partir à l’étranger.

À la base, je voulais publier un véritable guide sur comment voyager seul, mais en travaillant sur le contenu, je me suis rendu compte que c’était beaucoup trop volumineux pour un premier essai.

J’ai donc voulu découper ce grand projet en plusieurs petits livres.

Le premier adresse la question des raisons pour lesquelles il faut voyager seul, de faire comprendre aux gens que ce n’est pas si dangereux et surtout que l’on peut en retirer d’énormes avantages.

D’où le titre :

Pourquoi voyager seul ?
Les 12 raisons pour lesquelles le voyage en solo transforme votre personnalité et change votre vie.

2) L’écriture du livre


Avant de me lancer à corps perdu dans l’écriture du livre, il était important d’en délimiter les contours et surtout définir l’angle et les différents chapitres.

C’est durant cette période qu’il faut balancer toutes ses idées, écrire tout ce qui vous passe par la tête, s’inspirer de tout ce qui peut exister et ratisser large. Il vaut mieux trop d’idées que pas assez. Je vivais en Colombie au moment de l’écriture du livre, cela m’a clairement aidé au niveau de l’inspiration !

J’ai axé ce « brain dump » (décharger son cerveau de toutes ses idées) sur tous les bénéfices et les histoires que je pouvais avoir sur les avantages de voyager seul. C’était l’angle que je souhaitais donner au livre.

Par la suite, il faut faire le tri parmi tout ce bazar, jeter le mauvais, garder le bon, explorer en profondeur certains points et définir les chapitres de votre livre.

Si vous êtes débutant, commencer à écrire votre livre sans avoir défini une structure claire au préalable est une excellente recette pour un désastre littéraire et une perte de temps considérable.

À ce moment, j’avais une structure claire constituée de douze avantages à voyager seul. De plus, j’ai décidé d’intégrer deux interviews de voyageur en solo dans le livre.

L’objectif est de sortir de la théorie et de mes seules expériences. Je souhaitais montrer que cela marche concrètement pour d’autres personnes. Merci à Amélie et Jérémy d’avoir joué le jeu.

Une fois votre structure en place, il faut écrire ce fichu livre !

Pour ça, il n’y a aucun secret, astuce ou formule magique.

Il faut écrire !

Que ce soit bon, mauvais, que vous le sentiez ou non, il faut écrire !

Vous ne publierez jamais un livre si vous n'écrivez pas. C'est impossible. Click to Tweet

C’est la partie la plus dure du processus. Celle que vous allez remettre constamment au lendemain. Vous allez tout faire pour éviter d’écrire. Vous allez vous demander pourquoi vous vous êtes lancé là-dedans. Vous allez vouloir abandonner. Il faudra persister et continuer à écrire. Idéalement tous les jours !

Rappelez-vous juste l’objectif final. Celui de tenir VOTRE livre entre VOS mains.

Concernant le logiciel avec lequel vous écrivez, cela importe peu. Word, Pages, Google Doc … le principale est d’écrire.

Pour la rédaction de ce premier livre, j’ai utilisé le logiciel payant Scrivener, très populaire auprès des écrivains, car il permet de facilement structurer son livre. Je le recommande si votre projet prend de l’ampleur (plus de 30 000 mots).

Écrire 10 livres en 10 ans !

Je me suis lancé dans une mission un peu folle, celle d’écrire 10 livres en 10 ans. Pour beaucoup cela ressemble à « mission impossible », ils ont peut-être raison… En tout cas, je te montre tout de ce périple, mois après mois, sur cette page dédiée.

3) Avant de publier votre livre

Vous avez écrit 100% de votre livre, vous avez vaincu vos démons. Vous n’avez qu’une envie, le publier et montrer au monde votre œuvre d’art.

En étant votre propre éditeur, vous le pouvez.

Mais, c’est une grosse erreur.

Avant de le montrer au monde, il va falloir le montrer à un échantillon. L’envoyer à quelques personnes afin d’avoir des retours et de l’améliorer.

Vous êtes tellement DANS votre livre que vous n’avez plus le recul nécessaire pour juger si telle histoire est pertinente ou intéressante. Si cet argument tient la route. Ou si tous vos effets de style sont si nécessaires que ça.

Envoyez-le à votre famille, des amis, des connaissances, des fans … peu importe. Autour de 5 personnes semblent être un bon nombre. Si vous avez trop de feedbacks, vous risquez d’être submergé et vouloir tout changer pour plaire à tout le monde.

C’est une partie que j’ai un peu négligée lors de la publication de ce premier livre. Étant en phase finale d’écriture de Voyage à Durée Indéterminée, mon prochain livre, c’est une étape que je ne négligerais pas cette fois-ci.

Cette période de feebacks/changement est primordiale et va vous permettre d’améliorer votre livre. De le rendre plus séduisant et intéressant aux yeux du monde.

Une fois que vous pensez avoir fait tous les changements nécessaires, il vous reste une dernière étape. Celle de la relecture.

Il est indispensable de faire relire entièrement votre livre.Idéalement par quelqu’un d’extérieur, qui ne l’a pas encore lu et dont c’est le métier.

En oubliant de faire relire votre livre, vous risquez de le publier avec des fautes, des coquilles, erreurs de ponctuation ou des erreurs de syntaxe.

La dernière chose que veulent voir vos futurs lecteurs est des fautes dans votre livre. Il n’y a rien de pire.

Personnellement, j’ai embauché une freelance sur upwork.com afin de corriger et relire le livre. Même si je pensais qu’il était presque fini, je peux vous dire qu’elle a corrigé BEAUCOUP de choses, il y a avait du rouge sur toutes les pages.

4) La publication du livre

C’est là où tout a tendance à se compliquer …

Si vous souhaitez avoir un livre papier, sans passer par une maison d’édition. Il faudra donc faire imprimer votre livre.

L’option principale qui s’offre à vous est de passer par un service d’impression à la demande. En gros, lorsqu’une personne va commander votre livre, ce service va l’imprimer et l’envoyer à l’acheteur.

L’avantage est de ne pas avoir un stock de livres qui traine chez vous et de les envoyer dès que vous avez une commande. Sans compter l’investissement initial pour avoir ce stock …

Je ne connais pas tous les services qui existent, mais vous avez un comparatif intéressant sur le blog le souffleumerique.com. Pour ma part, je suis passé par CreatesSpace, le service d’Amazon.

Le processus pour imprimer votre livre est en fait assez simple. Il suffit de suivre les instructions du site, étape par étape :

  • Titre du livre, langue, auteur …
  • Choix de l‘ISBN
  • Choix de l’intérieur du livre : couleur, noir et blanc, type de papier,
  • Format
  • Couverture
  • Révision du livre : envoi du livre chez vous ou révision en ligne
  • Choix du prix et des canaux de distribution
  • Description du livre pour Amazon

Une fois toutes ces étapes réalisées, votre livre sera prêt en 1 semaine et tout le monde pourra l’acheter. Tout est bien huilé.

Pour mon premier livre, j’avoue que j’ai mis du temps à tout comprendre, j’ai fait pas mal d’erreurs avant d’arriver à un résultat final correct. Il y a clairement une courbe d’apprentissage, mais avec un peu de jugeote, vous y arriverez. D’ailleurs, j’ai fait toute cette partie en étant dans un village de surfeur en Équateur, ce qui m’a permis de rester zen face aux difficultés.

Dans le cas où c’est trop compliqué, je peux vous accompagner, envoyez-moi un email ici.

Pour mon deuxième livre, je sais que tout le processus se passera sans soucis et je peux dès maintenant anticiper les éventuels problèmes.

Finalement, votre livre papier est simplement la combinaison d’un document WORD et d’une image JPEG.

Concernant la version électronique, vous avez deux options :

  • Fichier PDF que vous pouvez vendre à part
  • Fichier EPUB/MOBI pour la lecture sur les liseuses électroniques (kindle, kobo …)

J’ai fait les deux. Un fichier PDF pour une version digitale du livre et un fichier MOBI pour la mise en vente sur Amazon en format Kindle. Google est votre ami pour plus d’infos sur le processus.

5) Promotion du livre

C’est probablement la partie que beaucoup de monde néglige, elle est pourtant essentielle.

Si personne ne sait que votre livre existe, personne ne va l’acheter ! Click to Tweet

Là où une maison d’édition va vous accompagner pour faire la promotion de votre livre. Ici, vous êtes seul au monde, vous devez vous débrouiller ! Si vous n’avez aucune connaissance en marketing ou aucune audience, cela ne va pas être simple.

Pour de la non-fiction, le moyen le plus simple d’avoir un livre qui se vend est d’écrire un livre qui est demandé. Un livre à propos d’un sujet sur lequel les gens veulent de l’information ou qui résout un problème.

Un livre parlant d’une méthode inédite et qui fonctionne sur comment trouver l’amour de votre vie fonctionnera toujours mieux qu’un livre parlant de votre passion pour les coquelicots.

Les moyens de promouvoir votre livre en indépendant sont multiples :

  • En parler à votre audience : blog, emails, réseaux sociaux, entourage …
  • Se faire interviewer sur un média : sites Internet, YouTube, radio, télévision, journal …
  • Avoir des critiques du livre par des blogueurs
  • Faire de la publicité payante : Facebook, Google, Amazon, Instagram …
  • Faire un jeu-concours pour les personnes qui achètent votre livre
  • Faire des vidéos pour expliquer les concepts votre livre
  • Offrir des chapitres gratuits du livre
  • Faire une promotion à la sortie du livre
  • Obtenir des critiques positives sur Amazon pour augmenter la visibilité du livre
  • Etc.

Avec le recul, je n’ai pas fait assez de promotion concernant mon premier livre. Pas de buzz, peu d’interviews, pas de de critiques, pas de publicité payante … Il s’est néanmoins vendu à 400 exemplaires en un an, mais je sais que j’aurais pu faire beaucoup mieux !

Pour Voyage à Durée Indéterminée, mes ambitions sont beaucoup plus grandes. Le livre est plus conséquent (près de 300 pages), mon audience plus importante, le sujet plus large, plus recherché, plus demandé et cela fait 9 mois que je travaille dessus …

Mon objectif est de vendre 10 000 exemplaires de ce livre en un an.

Je veux le mettre dans le plus grand nombre de mains possibles et surtout avoir un impact considérable dans la vie des gens. La barre est surement trop haute pour un petit gars comme moi, mais bon en visant la lune, j’arriverais peut-être quelque part dans l’espace …

Je ferais un article en 2017 uniquement sur la promotion d’un livre autoédité pour discuter de ce qui a marché et ce qui n’a pas marché avec ce deuxième livre.

Résumons ensemble

Vous savez maintenant comment j’ai écrit mon premier livre en voyageant à l’autre bout du monde. En soi, ce n’est pas si compliqué que ça, mais demande beaucoup de travail.

Il s’agit seulement de mon expérience et sachez qu’il existe beaucoup d’autres manières d’écrire et publier votre livre en indépendant.

Pour résumer, voici les principales étapes pour publier votre livre :

  1. Idée et intérêt du marché
  2. Brain dump
  3. Structure
  4. Écriture
  5. Feedback
  6. Publication
  7. Promotion

Écrire un livre et le publier n’est pas facile. D’ailleurs, le livre sur lequel je travaille actuellement est probablement le truc le plus dur que je n’ai jamais fait … mais si l’envie est là, vous y arriverez, il n’y a pas de raison. Si je l’ai fait, vous pouvez le faire !

J’allais oublier de vous dire … Peu importe votre planning ou le calendrier que vous vous êtes fixé, cela vous prendra plus de temps que prévu. C’est valable pour tous les auteurs !

Soyez patient, restez déterminé et vous tiendrez un jour votre premier livre entre vos mains.