Je continue l’écriture du livre sur une bonne dynamique et approche le plafond des 40 000 mots. Retour en détails sur cette neuvième semaine du défi.

Suis mon aventure depuis le premier rang, dans ta boite de réception :)

Cet article fait partie du défi Publier mon 3e livre en 8 mois

Dans le cadre de ma mission folle de publier 10 livres en 10 ans, je suis en train d’écrire mon troisième ouvrage. Je suis actuellement en phase d’écriture brute et cette semaine fut solide avec la découverte d’une astuce pour éviter le syndrome de la page blanche.

Vidéo de la semaine 9 :

Résumé de la semaine 9 :

  • Date : du 28 mai au 4 juin 2017
  • Tâche : Écriture brute du livre
  • Heures travaillées : 18H

L’objectif de cette neuvième semaine était de continuer l’écriture du livre.

Au compteur cette semaine, 7 393 mots écrits accompagnés d’une intense session de réorganisation et réécriture de certaines parties peu réussies.

Ne plus finir ses phrases pour éviter le syndrome de la page blanche

Petite astuce cette semaine pour tous ceux qui écrivent ou envisagent d’écrire un livre. Au lieu de terminer une session d’écriture alors que vous êtes épuisé mentalement et que vous ne pouvez plus continuer — terminez là lorsque vous avez encore de la créativité.

Arrêtez-vous au milieu d’une phrase et fermez votre document. Lorsque vous l’ouvrirez à votre prochaine session, plus de problème de page blanche ou de manque d’imagination, vous avez juste à continuer la phrase que vous aviez commencée. Ce qui vous permettra d’éviter la difficile tâche de commencer à écrire quelque chose d’intéressant dès le début.

Je ne suis pas l’inventeur de cette astuce, mais elle marche plutôt bien pour moi 🙂

À la semaine prochaine !